Philippe Apeloig est né à Paris en 1962. Il étudie à l’École supérieure des arts appliqués Duperré et à l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad). Au début des années 80, il effectue deux stages à Amsterdam dans le studio Total Design où il s’intéresse particulièrement à la typographie. En 1985, il est engagé comme graphiste par le Musée d’Orsay où il met en œuvre l’identité visuelle conçue par Bruno Monguzzi et Jean Widmer, et il signe, entre autres, l’affiche de l’exposition «Chicago, naissance d’une métropole». En 1988, il part à Los Angeles travailler avec April Greiman, pionnière du design digital. En 1993, il est pensionnaire à Villa Médicis à Rome où il s’exerce au dessin de lettres. De ce travail, il obtient le Gold Award décerné par le Tokyo Type Director Club en 1995.

Après Los Angeles, Philippe Apeloig rentre à Paris et crée son propre studio. Durant l’année 1993, il est le directeur artistique du magazine Le Jardin des Modes. De 1992 à 1998, il enseigne la typographie à l’Ensad. En 1998, Philippe Apeloig s’installe aux États-Unis pendant cinq ans. Professeur à RISD (Rhode Island School of Design), puis au Maryland Institute College of Art de Baltimore, il est recruté Full time faculty par la Cooper Union School of Art de New York, où il occupe aussi la position de conservateur du Herb Lubalin Study Center of Design and Typography.

Nommé consultant artistique du musée du Louvre en 1997, il en devient le directeur artistique de 2003 à 2007. Philippe Apeloig a créé les logotypes des Musées de France, du Musée d’art et d’histoire du judaïsme à Paris, de l’IUAV (Istituto Universitario di Architettura di Venezia) à Venise, du Théâtre du Châtelet, du Louvre Abou-Dabi, de la marque Puiforcat… Il travaille avec des éditeurs : Flammarion, La Martinière, Phaidon, PUF, Robert Laffont. Affichiste de la Fête du Livre d’Aix-en-Provence depuis 1997, il signe de nombreuses autres affiches, celle de la rétrospective Yves Saint Laurent au Petit Palais à Paris en 2010. En 2011 il dessine les affiches des expositions «A Graphic Odyssey» consacrée à l’œuvre du graphiste néerlandais Wim Crouwel au Design Museum de Londres, et «Bewegte Schrift», une installation vidéo sur la typographie animée au Museum für Gestaltung de Zürich. Il est créateur de polices de caractères typographiques qui sont diffusées par la fonderie Nouvelle Noire. En 2013, il réalise le visuel du Saut Hermès au Grand Palais à Paris. La Maison Hermès lui confie également le soin d’imaginer un carré de soie célébrant le centenaire de la naissance de Roland Barthes en 2015.

Actuellement il réalise l’identité visuelle et la signalétique du Louvre Abou Dabi en collaboration avec les Ateliers Jean Nouvel.

En 2013, le musée des Arts décoratifs à Paris lui a consacré sa première importante rétrospective : 30 ans d’une carrière qu’il a mis pareillement en scène dans un livre, intitulé Typorama, publié à cette occasion. En 2015, le Stedelijk Museum d’Amsterdam a présenté une sélection des affiches typographique de Philippe Apeloig dans l’exposition monographique intitulée «Using Type». À l’été 2017, la Ginza Graphic Gallery (GGG) de Tokyo présentera une exposition de ses dernières créations graphiques. 

Philippe Apeloig est membre de l’AGI (Alliance Graphique Internationale).

Il a été nommé Chevalier de l’ordre des Arts et Lettres en 2011.